9: Le centre musical Fleury Barbara, la bibliothèque Goutte d’Or et la croix de saint André

Publié le par la Goutte d'Or: Trésor caché de Paris-Nord

RUE DE CHARTRES

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG 1159

 

 

 

 

IMG 1093 

Le centre musical Fleury-Barbara

 

 

Depuis plus de deux  ans  le Centre Musical  Fleury Goutte d’or- Barbara a ouvert ses portes, cet établissement est spécialisé dans les musiques actuelles : rock, pop, métal, rap, hip hop, ou encore électro. Il propose aux jeunes groupes amateurs un accompagnement  pour améliorer leur pratique et devenir professionnel.  L’établissement commence à attirer la population locale avec la mise en place d’événements communautaires comme  le Festival New Bled ou de concerts d’artistes comme Oxmo Puccino. La dominante pour le centre c’est le métissage, le communautarisme se ressent plus dans la vie commerçante, pour faire connaitre l’espace, le centre à beaucoup communiqué auprès des jeunes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG 1094 

Bibliothèque Goutte d’Or

 

La bibliothèque de la Goutte d’Or est spécialisée dans la documentation sur les métiers, la recherche d’emploi, la littérature ainsi que la civilisation du Maghreb et de l’Afrique Francophone. Elle dispose d’un grand choix de CD de reggae, rai, rap et soul, ainsi que d’une section jeunesse. Elle organise des festivals : Voyage au pays des mangas, Les Rencontres de la Goutte d’Or…, destinés à valoriser la culture et l’information, à destination de publics variés (enfants, ados, adultes).

 Elle a été ouverte le 14 Décembre 1999 et c’est une œuvre du cabinet Constantini-Rejimbal qui a collaboré à la réalisation du Stade de France.

 

 

 

 

 

 

La croix de Saint André au croisement entre la rue de Chartres et la rue de la Charbonnière  

 IMG 1151

 

 

 IMG 1154IMG 1157A Montmartre les rues sont disposées parallèles aux courbes de niveaux et reliées entre elles par des escaliers. La Goutte d’or, quant à elle, oppose à ce damier un tracé en croix de Saint André créant des rues en pente douce qui donnent une perspective pittoresques sur le Sacré Cœur (sur votre droite).Nous sommes donc au centre de la croix, à l’intersection des rues de la Charbonnière et de Chartres. Cette figure est d’une richesse typologique peu commune en raison de ses formes géométriques qui induisent une variété de plans et de coupes (immeubles d’angles effilés, immeubles traversant donnant sur une rue haute et une rue basse et cours allongées et étroites)(sur votre gauche). De plus, ces deux rues, en pente douce facilitaient l’accès aux carrières de gypse jusqu’aux moulins utilisés à l’époque pour la création du plâtre.

 

 

 

 

 

 

 

 

Petite anecdote de Pascal Ferlicot

Commenter cet article